Habilitations électriques

L'habilitation électrique est, dans le domaine de l'électricité, la reconnaissance par un employeur de la capacité d'une personne à accomplir les tâches fixées en toute sécurité. Dans le cadre réglementaire et normatif français, cette habilitation est régie maintenant par la norme NF C18-510.

Dispositions générales

Parmi les tâches fixées, on peut citer :
L'accès à certains locaux électriques ;
L'exécution, la surveillance ou la direction de travaux d'ordre électrique ;
Procéder à des consignations ;
Procéder à des essais, des mesurages ou des vérifications d'ordre électrique ;
L'accès aux coffrets électriques.

L'habilitation électrique est une reconnaissance individuelle de capacité.

Sources documentaires : Wikipédia

La société SERD possède 4 techniciens habilités B2V-H2.


Précisions

L'habilitation est délivrée par l'employeur après vérification de la capacité (formation et/ou un recyclage périodique), pour une durée limitée (généralement trois ans). Elle peut être supprimée ou suspendue à tout moment par l'employeur et n'est valable que dans le cadre de l'entreprise et/ou des chantiers sous sa responsabilité. Par voie de conséquence, l'habilitation délivrée par le chef d'une entreprise ne peut être valable dans une autre entreprise.

Un employeur doit délivrer une habilitation électrique individuelle à toutes les personnes amenées à accomplir des tâches d'ordre électrique ou non électrique dans un environnement d'ouvrages ou installations électriques :
Les personnels stagiaires, apprentis ou embauchés par l'entreprise (y compris pendant leur période de préavis) ;
Les personnels détachés d'une entreprise d'un groupe industriel dans une autre entreprise du même groupe ;
Ainsi que les personnels intérimaires (une habilitation qui serait délivrée par la société de travail temporaire n'a pas de valeur dans l'entreprise utilisatrice).

Un employeur ne peut pas délivrer une habilitation électrique :
Sans que ces personnes aient suivi une formation de préparation à l'habilitation électrique ;
Aux personnels des entreprises sous-traitantes.

Le titre d'habilitation est un document strictement personnel et ne peut être remis à des tiers. Le titulaire doit pouvoir présenter son titre d'habilitation en cas de contrôle. En cas de perte, il doit le signaler immédiatement à son employeur.

Lors de la remise de son titre d'habilitation initiale à un titulaire, l'employeur doit également lui remettre un recueil d'instructions générales de sécurité d'ordre électrique établi sur la base de la norme NF C18-510 et correspondant au niveau d'habilitation obtenu.

L'habilitation n'autorise pas à elle seule son titulaire à effectuer de son propre chef les opérations pour lesquelles il est habilité. Il doit, en outre, être désigné par son responsable hiérarchique pour l'exécution de ces opérations.

Habilitation suivant NF C18-510
Le titre d'habilitation délivré par l'employeur comporte une codification symbolique formée de lettres et de chiffres. Par cette habilitation, l'employeur autorise son salarié à agir dans le cadre de l'habilitation délivrée et après une formation adaptée. La première lettre indique le domaine de tension :
B (basse et très basse tension) ;
H (haute tension).

Le deuxième caractère (chiffre ou lettre) indique la qualité de la personne :
0 (tâches d'ordre non électrique) ;
1 (exécutant de tâches d'ordre électrique) ;
2 (chargé de travaux électriques) ;
R (chargé d'interventions générales) ;
C (chargé de consignation) ;
S (chargé d'interventions élémentaires) ;
E (chargé d'opérations spécifiques : manœuvre, essais, mesurage, vérification).

Le troisième caractère (une lettre) est optionnel et précise la nature des opérations pouvant être réalisées :
V (travail au voisinage, attention B0V n'existe plus) ;
N (nettoyage sous tension) ;
T (travail sous tension) ;
X (opération spéciale).
Exemple : B1V exécutant, habilité pour travaux au voisinage, en basse tension.

Symbole d'habilitation électrique

Le tableau ci-dessous répertorie la plupart des combinaisons autorisées. On y voit l'utilisation du T pour les habilités à travailler sous tension. Seules les variantes V, N et X manquent.

Titres d'habilitation

Concernant les entreprises intervenant sur les réseaux d'ERDF, il est obligatoire que le personnel soit habilité B2T H2 et effectue le stage ADNT 3002 DÉTECTIONS DES RESEAUX ERDF HTA/BT pour les entreprises externes. Le personnel doit avoir une connaissance des spécificités des réseaux HTA et réseaux souterrains. L'objectif de la formation est d'être capable de détecter les réseaux HTA et BT et les branchements BT en exploitation.

Garantir une précision cartographie grande échelle en classe A en rapport avec le décret anti-endommagement des réseaux.

Le cursus de formation pour les entreprises de détection de réseaux HTA BT sur ZNC est le suivant :

1. ADNT3001 : stage H2 B2V (2,5 jours assurés par ERDF). Risques électriques Spécif. Réseaux ERDF
2. ADNTSTNAP : stage B2T (2,5 jours assurés par un organisme agréé). Habillage/Nappage Emergence.
3. Pratique de la détection en binôme au sein, et sous la responsabilité de l'entreprise prestataire
4. ADNT3002 : stage de 4 jours assuré par ERDF avec évaluation en fin de stage. Détection HTA/BT toutes techniques. Les prestataires travaillant déjà pour ERDF devront avoir suivi cette formation avec succès avant fin 2016. Une demi-journée de rattrapage est possible en cas d'échec (ADNT3002A). En cas de second échec, le stage ADNT3002 est à refaire en totalité.
5. Accompagnement terrain : évaluation faite par un encadrant ERDF pour valider les connaissances du prestataire sur les spécificités du réseau ERDF.

SERD possède 4 techniciens habilités B2T H2.

Habilitations gaz



Z724 - Initiation à la géo détection des ouvrages de distribution gaz

Cette habilitation est destinée aux techniciens missionnés pour réaliser la géo-détection des ouvrages de distribution gaz. Elle s'obtient après une formation qui est l'une des étapes dans le processus de qualification des prestataires de travaux et services de GRDF. L'objectif étant de savoir détecter un ouvrage de distribution gaz à l'aide de l'outillage adapté dans le respect des consignes de prévention sécurité propres à la spécificité de l'activité.

Les Capacités développées

GAS TRACKER

Mettre en œuvre les activités déclinées dans le CCTP associé aux prestations de détection et de repérage des réseaux et branchements gaz défini par GRDF.
Intégrer les risques associés à la distribution de l'énergie gaz et adopter un comportement adapté face à ces risques.
Reconnaitre et différencier les éléments constitutifs des ouvrages de distribution gaz, notamment des canalisations et des branchements.
Lire un plan d'ouvrage fourni par le distributeur.
Respecter et appliquer les procédures d'exploitation en lien avec le CCTP associé aux prestations de détection et de repérage des réseaux et branchements gaz défini par GRDF.
Sélectionner et argumenter le choix d'une technique de repérage en fonction de la nature des ouvrages à repérer.
Repérer des ouvrages de distribution gaz à l'aide de l'outillage adapté.
Réaliser la mise hors gaz et remise en gaz d'un branchement individuel gaz.

Les Objectifs visés sont en autre la maîtrise des pratiques de la détection : avec la technologie électromagnétique, avec la technologie acoustique (ex.: GAZ TRACKER), avec la technologie radar, avec la technologie radio détection (avec l'utilisation du FLEXITRACE par exemple).

Cette formation s'intègre dans le cursus de professionnalisation des techniciens chargés de la géo détection des ouvrages de distribution gaz. Plus globalement, elle s'adresse aux entreprises externes à GRDF.

2 techniciens SERD ont suivi cette formation.



La société SERD a l'habilitation Gaz Z724 obligatoire pour détecter les branchements gaz GRDF.


Sources documentaires : https://energyformation.grdf.fr/stage/Z724/initiation-a-la-geo-detection-des-ouvrages-de-distribution-gaz

AIPR : Mise en conformité avec la réforme anti-endommagement


L'AIPR est l'« autorisation d'intervention à proximité des réseaux » qui sera obligatoire pour les différents personnels étant en contact avec le domaine du réseau à compter du 1er janvier 2018.
L'AIPR s'adresse à 3 catégories de personnes : Les opérateurs, les encadrants et les concepteurs.

La délivrance de l'Autorisation d'Intervention à Proximité des Réseaux est conditionnée par la détention par l'agent concerné d'au moins un des documents suivants établissant sa compétence :
Un certificat, diplôme ou titre de qualification professionnelle des secteurs professionnels concernés par les travaux à proximité des réseaux, datant de moins de 5 ans ;
Un certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES) en cours de validité, et prenant en compte la sécurité des travaux à proximité des réseaux ;
Une attestation de compétences délivrée à la suite d'un examen par QCM, datant de moins de 5 ans ;
Un justificatif de compétences équivalant à l'un des 3 ci-dessus délivré dans un autre état membre de l'Union européenne.

2 techniciens SERD ont passé avec succès les test AIPR Concepteurs et ont obtenu en juin 2016 l'Autorisation d'Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR).