Géo détection
Radar géophysique ou géo détection.
Réseaux GrDF PE, Eau, assainissement, Fibre optique ...

 
Reconnaissance non destructive du terrain par technique Radar.

Le radar géophysique est un équipement de détection capable de repérer une conduite quelle que soit sa nature (conductrice ou non), même si le réseau ne possède aucune émergence à proximité de la zone d'étude.

En effet, les principes physiques de détection par le radar sont différents de ceux utilisés dans la détection de champs électromagnétiques.

Un radar se compose d'une antenne émettrice-réceptrice d'ondes électromagnétiques, d'une unité de traitement du signal et de visualisation, d'un
Radar géophysique Radar géophysique
support généralement constitué d'un chariot à roues et d'un odomètre fixé sur une des roues.

L'appareil émet dans le sol des ondes électromagnétiques brèves qui sont réfléchies sur les interfaces entre milieux de constantes diélectriques différentes.

Ce signal est enregistré en fonction du temps nécessaire au retour (ce qui permet de calculer la distance de ce matériau ou matériel par rapport à la surface). Les échos sont enregistrés et visualisés sur des courbes abscisses/temps de réponse de l'onde réfléchie.



Les ondes émises peuvent être continues, modulées ou impulsionnelles. Les fréquences des antennes utilisées (le plus souvent entre 200MHz et 700MHz) dépendent du compromis souhaité entre la résolution et la profondeur d'investigation. Pendant que l'antenne du géo-radar parcourt la surface d'auscultation, on visualise une "image" en coupe continue des conditions de variation de densité des matériaux.

Cette technique permet théoriquement de localiser les canalisations de tous matériaux. Deux facteurs régissent la bonne visualisation : la résolution et la pénétration, qui sont interdépendants et inversement proportionnels.

La résolution : les réflexions de radar peuvent être augmentées en élevant la fréquence des impulsions transmises dans le sol. Cela est possible en utilisant des antennes différentes disponibles pour le système radar. Cependant, il y a une compensation à prendre en compte entre la plus grande résolution et la profondeur de la pénétration.

La pénétration dépend des conditions trouvées à chaque emplacement (les impulsions du radar sont absorbées ou dispersées). Une meilleure pénétration est réalisée dans les sols arénacés secs (sablonneux); elle est réduite par les sols moites, argileux ou conducteurs. Lorsqu'un ouvrage est détectable par cette technique, elle permet de le suivre avec une bonne précision dans les trois axes. Cette technique ne permet de donner ni la nature ni le matériau de la canalisation localisée mais donne la profondeur de la génératrice supérieure de la canalisation.